Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

Alphonse GELLÉarchitecte1926

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2006-2007

id

Urban : 16111
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue Lloyd George, hôtel de maître de style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte., conçu en 1926, sans doute sur les plans de l'architecte Alphonse Gellé, qui signe la même année le plan des grilles du jardinet.

Élévation en briques, rehaussée de pierre blanche, mêlant savamment courbe et contre-courbe pour épouser l'angle. Deux niveaux sous mansarde. Angle traité en rotonde, de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous toiture à terrasson en cône. Elle est reliée à deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales avenue Lloyd George, la principale traitée en oriel faiblement saillant ainsi que, par un pan de mur concave, à deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales avenue Franklin Roosevelt, la principale traitée en avant-corps. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. percé de deux entrées de garage. Porte métallique sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. cintré dans l'axe de la rotonde. Fenêtres dotées de barres d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. ouvragé, certaines en tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.. Œils-de-bœuf à l'étage et en toiture. CordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. d'architraveMoulure inférieure de l’entablement, située sous la frise. en bois formant corniche. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. sous corniche cintrée ou frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. courbe. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois conservés. Porte métallique ouvragée d'origine.

Sources

Archives
AVB/TP 32527 (1926), 33526 (1926).