Typologie(s)

hôtel particulier
maison bourgeoise

Intervenant(s)

Ernest BLEROTarchitecte1904

Statut juridique

Inscrit sur la liste de sauvegarde depuis le 30 janvier 1997

Styles

Art nouveau

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36730
voir plus

Description

Remarquable ensemble composé de deux maisons bourgeoises et d’un hôtel particulier de style Art Nouveau, conçus pour M. Roersch et attribués au bureau de l’architecte Ernest Blerot, 1904.

Il débute une remarquable enfilade d’immeubles, allant jusqu’au n°134.

Au n°120, élévation de composition asymétrique, au traitement typique de l’architecte. Façade en pierre blanche agrémentée d’éléments en pierre bleue et en pierre blanche. Baies à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. ou en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale.. Au premier étage, logette en bois trapézoïdale sur cul-de-lampe orné de fleurs, flanquée à gauche d’une porte-fenêtre devancée d’un balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Au deuxième, fenêtres jumelées par trois, la troisième devancée d’un balconnet trapézoïdal à garde-corps en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Fenêtres des étages sous arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. chantournéUn élément est dit chantourné lorsque sa forme alterne courbe et contre-courbe. ménageant un tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. orné d’un sgraffiteTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. à thème floral. Garage aménagé au sous-sol en 1950. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. conservée.

Avenue Brugmann 120 (photo 2016).

Au n°122, élévation de composition asymétrique, en briques blanches et éléments en pierre bleu et en pierre blanche. Baies à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. ou en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale. sous archivolteMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche. chantournée. Logette en bois, à allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. couverte de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. en 1946. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerie au rez-de-chaussée. SgraffitesTechnique de décoration murale consistant à recouvrir d’une mince couche d’enduit clair une première couche de ton sombre. Un dessin est ensuite créé en grattant partiellement l’enduit clair, alors qu’il est encore frais, pour mettre à jour l’enduit foncé sous-jacent. Les traits des dessins apparaissent ainsi en creux et en foncé. En outre, la couche d’enduit clair peut être mise en couleur. ornant certaines allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre., le tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. du dernier étage et l’entablement. LucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. ajoutée ultérieurement. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. d’origine partiellement conservée (certains châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés à l’identique).

Avenue Brugmann 122 (photo 2016).

Au n°124, élévation de composition asymétrique sur quatre niveaux. Façade en briques blanches, rehaussée d’éléments en pierre bleue et en pierre blanche. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en anse de panierUn élément est dit en anse de panier lorsqu’il est cintré en demi-ovale., celles des deux derniers niveaux, en travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de pierre. Au premier étage, balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Porte cochère. Menuiserie conservée.

Avenue Brugmann 124 (photo 2016).

Inscription sur la liste de sauvegarde 30.01.1997

Sources

Archives
ACF/Urb. 3536 (1904); 120: 15453 (1950), 18542 (1964), 22937 (2002); 122: 14640 (1946).

Arbres remarquables à proximité