Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1928

Léonce LAUREYSarchitecte1894

Styles

Éclectisme
Néo-Renaissance

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36697
voir plus

Description

Hôtel particulier de style éclectique d’inspiration RenaissanceLe style néo-Renaissance (de 1860 à 1914 environ) puise son inspiration dans l'architecture de la Renaissance, un courant artistique né en Italie au XVe siècle qui cherchait à ressusciter l’architecture de l'Antiquité gréco-romaine. française, résultant de la transformation, en 1928, d’une maison bourgeoise par l’architecte Léonce Laureys, de 1894.

Il fait partie d’une remarquable enfilade d’immeubles, allant du n°63 au n°81.

Élévation totalisant six travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., les trois premières sur deux niveaux et résultant d’un agrandissement réalisé en 1928 (architecte Henri Aimé Jacobs), les trois suivantes sur trois niveaux (1894). Façade en pierre blanche ponctuée et rayée d’éléments en pierre bleue. Fenêtres rectangulaires, la porte cochère en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle.. Au rez-de-chaussée, fenêtre de la dernière travée résultant de la transformation de la porte piétonne d’origine. Au premier étage, balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. (1928). Trois premières travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous toiture plate fermée d’une balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire., les trois suivantes sous toiture mansardée éclairée de lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

À l’arrière, dépendances (entrepreneur René Gillion, 1923).

Sources

Archives
ACF/Urb. 893 (1894), 1210 (1897), 7943 (1923), 9938 (1928), 19096 (1967), 21125 (1990), 22864 (2001-2003), 23736 (2006-2007).