Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36690
voir plus

Description

Hôtel particulier de style éclectique résultant de la transformation, en 1908, d’une maison bourgeoise à deux façades avec jardin latéral, datée des environs de 1880.

Il débute une remarquable enfilade d’immeubles, allant jusqu’au n°81.

Élévation de trois niveaux alignant cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., les deux dernières résultant d’un ajout 1908 (aménagement d’un passage cocher et d’un escalier d’honneur). Façade parée de pierre blanche et rehaussée d’éléments en pierre bleue. Baies tantôt rectangulaires, tantôt à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle.. À hauteur de la deuxième travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., balcon à jouesLe terme joues désigne les petits côtés d’un balcon, entièrement en pierre ou en maçonnerie. de pierre enserrant une ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. Dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée de la porte cochère. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. ajouré de petites fenêtres rectangulaires. Menuiserie ancienne conservée.


Sources

Archives
ACF/Urb. 1658 (1900), 3823 (1905), 4634 (1908).

Arbres remarquables à proximité