Typologie(s)

rez-de-chaussée commercial
maison d’habitation

Intervenant(s)

Albert GÉRARDarchitecte1892

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 15999
voir plus

Description

À l'angle de la rue Gachard, deux maisons de style néoclassique, conçues en ensemble en 1892 par l'architecte Albert Gérard.

Élévations enduites rehaussées de pierre bleue, peintes en blanc, de trois niveaux. Corniches d'origine. Portes et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Au no 262 avenue Louise – 104 rue Gachard, maison bourgeoise comprenant trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. rue Gachard et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. en tourellePetite tour engagée dans un bâtiment, généralement sur un de ses angles. formant l'angle avec l'avenue ; elles sont devancées au 1er étage d'un balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires, celles du dernier niveau surlignées d'un entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne.. Au r.d.ch. les appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. de fenêtre sont abaissés ultérieurement pour former des vitrines.

Au no 102 rue Gachard, élévation de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. avec devanture commerciale dès l'origine.

Sources

Archives
AVB/TP 11770 (1892).