Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Adolphe PIRENNEarchitecte1923

Styles

Éclectisme
Néo-Renaissance flamande

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36829
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style éclectique tardif d’inspiration Renaissance flamande, architecte Adolphe Pirenne, 1923.

Elle achève une enfilade d’immeubles particulièrement homogène, débutant avec le n°62.

Élévation de trois niveaux et deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., couronnée dans l’axe d’un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à rampants droits percé d’une fenêtre à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de pierre. Façade en briques rouges et éléments de pierre blanche. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. et rectangulaires, à montants harpés. Au rez-de-chaussée, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de droite percée du dispositif d’entrée (porte flanquée d’une fenêtre étroite); au-dessus, au premier étage, imposante logette de plan trapézoïdal, sous terrasse à parapet ajouré en pierre. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. conservée.

Façade précédée d’une zone non aedificandi anciennement aménagée partiellement en jardinet et fermée de murets en pierre bleue enserrant des grilles.

Sources

Archives
ACF/Urb. 7730 (1923).

Arbres remarquables à proximité