Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Alfred NYSTarchitecte, ingénieur-architecte1926

Styles

Art Déco
Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique

Recherches et rédaction

2014-2016

id

Urban : 36851
voir plus

Description

Remarquable maison bourgeoise mêlant les styles Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. et moderniste, ingénieur-architecte Alfred Nyst, 1926.

Élévation de cinq niveaux enduite. Au rez-de-chaussée, fenêtre haute flanquée à gauche d’une porte cochère en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.; dans l’axe, épais pilierSupport vertical de plan carré. orné de petits carreaux de céramiques à motifs Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., retrouvés à hauteur des étages où ils forment de minces bandes décoratives. Ce pilierSupport vertical de plan carré. supporte un oriel de plan trapézoïdal, percé aux deux premiers étages d’une paire de fenêtres et, au troisième, d’une loggiaPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries.. Toiture de la loggiaPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries. servant d’assise à une terrasse fermée d’un garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. métallique tubulaire et protégée par une toiture plate triangulaire prenant appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. sur une colonne. Dernier niveau percé de trois baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement.. Menuiserie conservée.

En fond de parcelle, garage.

Intérieur. Située au cœur de l’immeuble, grande cage d’escalier éclairée par un lanterneau et doublée d’un escalier de service.

Façade précédée d’une zone non aedificandi à l’origine fermée d’un muret en pierre bleue enserrant des grilles, disparus.

Sources

Archives
ACF/Urb. 8825 (1926), 26132 (2016).