Typologie(s)

hôtel particulier
atelier d'artiste

Intervenant(s)

Paul BONDUELLEarchitecte1928

Statut juridique

Classé depuis le 27 mars 1997

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 16061
voir plus

Description

Situé dans le clos du Bois, hôtel particulier de style moderniste, dit « Maison Périer » du nom de son commanditaire, comportant un atelier d'artiste, par l'architecte Paul Bonduelle en 1928.

Élévation d'une simplicité radicale, intégralement en briques, de cinq niveaux inégaux, le dernier en attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement., et de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. caractérisée par un avant-corps de plan circulaire à usage de porche d'entrée, sous terrasse. Porte de garage et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Intérieur relevant de la même simplicité que la façade et caractérisé notamment par des enchâssements de niveaux en mezzanine. Un atelier de peinture était prévu pour le commanditaire, Gaston Périer, peintre à ses heures. Dans le grand salon de réception et la mezzanine qui le surplombe, peintures murales réalisées à l'huile par les peintres Paul Delvaux et Émile Salkin, entre 1954 et 1956. Sujets illusionnistes et surréalistes, dans un décor inspiré de l'Antiquité : banquet des Sages, allégorie de la Musique, Gilbert Périer et sa famille, etc. 

Classement 27.03.1997 (totalité du salon – en ce compris la galerie qui le surplombe et la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. – abritant les peintures murales de Paul Delvaux).

Sources

Archives
AVB/TP 35734 (1928).

Ouvrages
BUTOR, M., CLAIR, J., HOUBART-WILKIN, S., Delvaux, Cosmos, Bruxelles, 1975.
Monuments et Sites protégés, 1999, pp. 186-187.

Périodiques
PEIGNOT, J., « Delvaux illusionniste », Connaissance des Arts, 222, 1970, pp. 34-39.
SOSSET, L. L., « Chez Gilbert Périer, les fresques de Paul Delvaux traduisent sa nostalgie de la Rome antique », Les Beaux-Arts, Bruxelles, 08.06.1956, pp. 1, 5.
« Propriété, avenue Louise, 573 à Bruxelles. Paul Bonduelle architecte, SCAB. », L'Émulation, 9, 1932, pp. 276-277.
LANGUI, E., « Les peintures murales de Paul Delvaux chez Gilbert Périer à Bruxelles », Quadrum, 1, mai 1956.

Presse
FARCY, P., « La chapelle Sixtine de Delvaux menacée ? », in La Libre Belgique, 13.07.1995.
FARCY, P., « D'admirables fresques sans protection », in La Libre Belgique, 13.07.1995.
FARCY, P., « Sauvegarde en marche », in La Libre Belgique, 14.07.1995.
FARCY, P., « Maison Périer : des précisions s'imposent », in La Libre Belgique, 20.07.1995.

Arbres remarquables à proximité