Typologie(s)

maison bourgeoise
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Extension Sud (Apeb - 2005-2008)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2005-2006

id

Urban : 16047
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue Legrand, deux maisons de style éclectique faisant partie d'un ensemble de neuf maisons différenciées (avenue Legrand 5 à 11, aujourd'hui transformés, et avenue Louise 513 et 515, détruits en 1962), édifiées pour un même propriétaire en 1898.

Au no 517, élévation enduite de trois niveaux. R.d.ch. commercial dès l'origine, transformé en 1968. Chaque étage est percé d'un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste., sous arcs de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager. à tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. ornementé. Balcon axial à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. galbé. BandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. saillants. Corniche en bois conservée.

Au no 519, façade enduite de trois niveaux, comptant six travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. avenue Legrand, les deux dernières aveuglesUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. aux étages, et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. avenue Louise. R.d.ch. à usage d'estaminet depuis l'origine, largement ajouré de portes-fenêtres entre piliersSupport vertical de plan carré.. Fenêtres des étages rectangulaires, sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. courbe dessiné en creux dans l'enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc.. Avenue Louise, balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. au 1er étage, à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. galbé. Balconnet axial au dernier niveau. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Sources

Archives
AVB/TP 2224 (1898) ; 517 : 82687 (1968).