Typologie(s)

immeuble à appartements

Intervenant(s)

A. VARLETarchitecte1930

Styles

Art Déco

Recherches et rédaction

2006-2007

id

Urban : 16149
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue de l'Orée, imposant ensemble de deux immeubles à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., conçus pour et par l'architecte A. Varlet en 1930.

L'ensemble, de cinq niveaux, compte une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. avenue de l'Orée, une travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. coiffée d'un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. géométrique, et onze travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers l'avenue Roosevelt, les cinq 1res correspondant au no 82, les six suivantes, quasiment symétriques, au no 84. Façade latérale droite de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade..

R.d.ch. en pierre bleue, percé de deux porches d'entrée dans-œuvre et de portes de garage. Étages en briques et simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche dessinant des harpesLes harpes sont une superposition d’éléments dont la tête est alternativement courte et longue.. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. animée de jeux de retraits et de saillies. Avenue de l'Orée, travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée de fenêtres jumelées par trois. Côté Roosevelt, aux étages, 3e et 6e travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. dotées de balcons, reliés en biais à deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrales en retrait. Dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sur l'angle, en retrait, devancée par des balcons de plan courbe. BalustradesGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. partiellement conservés. Grilles des jardinets disparues.

Intérieur. Chaque immeuble comporte deux appartements par étage, desservis par deux ascenseurs, l'un pour les maîtres, l'autre pour le service, qui bénéficie d'une entrée séparée dans chaque appartement. Trois chambres par appartement, dont une pour le « sujet ».

Sources

Archives
AVB/TP 41363 (1930).

Périodiques
« Quelques immeubles de l'architecte A. Varlet », Perspectives, 1, 1937, pp. 44-46.