Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

G. DEDOYARDarchitecte1930

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2006-2007

id

Urban : 16153
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue des Phalènes, remarquable hôtel particulier de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., conçu par l'architecte liégeois G. Dedoyard.

Élévation géométrique, de trois niveaux, le dernier en retrait, comptant une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. côté Phalènes, deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. jumelées pour le pan coupéPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment. et une composition plus irrégulière côté Roosevelt, dominée par la mince travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'accès en léger ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général..

La façade est parementée de plaques en pierre d'Euville aux deux 1ers niveaux et de granitoMatériau composé de mortier et de pierres colorées concassées présentant, après polissage, l’aspect d’un granit. lavé au dernier. Des carreaux en céramique soulignent verticalement certains trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. ou encadrements et bordent le retrait du dernier niveau. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires, certaines dotées d'un fin garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. figurant une corbeille stylisée, celles du dernier niveau protégées par des persiennes. Pan coupéPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment. traité en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. et percé de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. formant retour sur l'angle. Côté Roosevelt, r.d.ch. devancé d'une terrasse ceinte d'un parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et percé d'une porte de garage aujourd'hui transformée. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d'accès percée d'une porte métallique sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. et baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie.. Elle est couronnée, à hauteur du 3e niveau, par un édicule à relief figurant un soleil. Porte piétonne conservée. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. en bois finement ouvragés. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse, une porte-fenêtre, une gaine d'ascenseur... et grilles tubulaires du jardinet d'origine.

Sources

Archives
AVB/TP 39756 (1930).

Ouvrages
MOUTURY, S., CORDEIRO, P., HEYMANS, V., Les quartiers Franklin Roosevelt et Vert Chasseur, Cellule du Patrimoine historique, Ville de Bruxelles, Bruxelles, 1998, s.p.

Périodiques
L'Émulation, 11, 1937, s.p.