Cette rue relie, dans le prolongement de la rue Maes, la rue Malibran à la rue Gray. Elle croise les rues Marie-Henriette et Wéry.

La rue Kerckx est créée dans le cadre du Projet d'ouverture de rues nouvelles dans le quartier Marie-Henriette, entre les rues Maes et Gray approuvé par arrêté royal le 15.06.1885.

Elle est dédiée à Pierre Kerckx (1803-1881) qui fut conseiller communal, échevin et enfin bourgmestre d'Ixelles de 1855 à 1857.

La rue se bâtit en deux phases: la première, entre 1891 et 1900, comprend les deux premiers tronçons de la rue, entre les rues Malibran et Wéry; la seconde, entre 1911 et 1926, s'applique au dernier tronçon, entre la rue Wéry et la rue Gray.
La première phase de construction se caractérise par des maisons d'habitation relativement modestes, de style éclectique, de composition asymétrique sur deux ou trois niveaux (nos35 en 1898, 37 en 1895, 39 et 41 en 1896). Ces maisons ont en général subi de nombreuses transformations (remplacement du parement, de la menuiserie, de la ferronnerie, surhaussement, garage, etc.). Bien que mieux conservées, les maisons bordant le dernier tronçon de la rue n'offrent pas des façades de grande qualité.
L'architecte-géomètre Joseph Dierickx vivait au n°32, maison construite par son père, l'architecte Constant Dierickx, en 1893. Joseph Dierickx a construit de nombreuses maisons dans le quartier.
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 185.
ACI/Urb. 35: 185-35; 37: 185-37; 39, 41: 185-39-41; 32: 185-32.

Ouvrages
GONTHIER, A., Histoire d'Ixelles, Le Folklore Brabançon, Impr. De Smedt, Bruxelles, 1960, p.217.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.93-98.
LE ROY, P., Monographie de la commune d'Ixelles, Imprimerie Générale, Bruxelles, 1885, pp.260-263.

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 29, 1988, p.9.