Typologie(s)

synagogue

Intervenant(s)

Rémy VAN DER LOOVENarchitecte1962-1963

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Social
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2013-2014

id

Urban : 22563
voir plus

Description

Synagogue moderniste, architecte Rémy Van der Looven, 1962-1963.

Historique

Commanditée en 1962 par la Communauté israélite du Rite sépharadite de Bruxelles, la synagogue est construite à partir de 1966. L'inauguration a lieu le 20.12.1970. En 1984, l'architecte Ernest C. Henry crée une liaison avec le no49  (voir ce numéro), devenu propriété de la communauté religieuse. En 1987, un bâtiment annexe de forme rectangulaire, la Soucca, est transformé en un pavillon octogonal à avant-corps carré, par l'architecte Michel Kadz. En 1999, l'architecte Marco Kadz réaménage l'entrée de la synagogue en la clôturant d'une enceinte métallique courbe.

Description

Synagogue composée de deux volumes rectangulaires à toiture plate. À l'avant, volume d'entrée peu profond, de deux niveaux. Il abrite le hall d'entrée flanqué à gauche de la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. et d'un bureau, et à droite d'un logement; salle de réunion à l'étage. À l'arrière, volume principal accueillant un «foyer» suivi de la «salle de prières», dotée d'une galerie en mezzanine.

Rue du <a href='/fr/glossary/239' class='info'>Pavillon<span>Le toit en pavillon est un toit à quatre versants droits couvrant un corps de bâtiment de plan sensiblement carré. La lucarne en pavillon est une lucarne dont le toit est en pavillon.</span></a> 47, synagogue, vue intérieure (Photo Ch. Bastin & J. Evrard © MRBC).

Extérieur

Façades du volume avant en pierre bleue clivée, celles du volume arrière en briques blanches. Façades ajourées de hauts claustras de béton, celui de la façade principale formant une vaste arcadeBaie aveugle ou non, coiffée d'un arc, souvent en répétition et allant jusqu’au sol. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle. passant la corniche et imprimant sa forme à la toiture. Éléments de béton préfabriqués figurant des étoiles de David côté rue, des motifs géométriques à triangles pour les autres façades. Bas-relief figurant un menorah géométrisé sur le pan de mur droit côté rue. Volume principal sous lanterneau à pans latéraux ornés de vitraux de béton non-figuratifs. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. en aluminium conservée; menorah géométrisés découpés dans la porte principale.

Sources

Archives
ACS/Urb. 211-47.