Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 36089
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons identiques en miroir, de style éclectique et de composition asymétrique, 1912. Elles furent primées au concours de façades organisé par la Commune pour les années 1911-1912.

L’ensemble fait partie d’une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles dotés d’un jardinet avant, allant du no72 au no112.

Façades en briques de ton cuir, rehaussées de pierre blanche et de simili-pierre blanche. Élévations de quatre niveaux, le premier de faible hauteur. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. harpés, certaines sous corniche ou archivolteMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche., continue au dernier niveau. Portes à encadrement en gorge et corniche cintrée. En travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie., ceux du rez-de-chaussée formant console pour la logette de plan trapézoïdal du premier étage. Celle-ci est couverte d’une terrasse devançant une porte-fenêtre à meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. en colonnette de fonte sous linteau métalliquePoutrelle métallique de profil en I, utilisée comme linteau, souvent agrémentée de rosettes en tôle découpée.; fenêtres latérales implantées de biais. Balustrades remplacées par des grilles. Balcon à balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire. (abîmée) au dernier niveau. Lucarnes rampantes conservées au no76. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée.

Jardinets privés de leur clôture.

Sources

Archives
AVB/IP II 684 (1903-1915).
AVB/TP Laeken 2681 (1912).

Arbres remarquables à proximité