Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Styles

Art Déco
Paquebot

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37791
voir plus

Description

Maison de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. d’inspiration paquebotLe style Paquebot (années 1930) est une esthétique architecturale inspirée de l’architecture navale (fenêtres rondes, balustrade ou balcon arrondi, fluidité des lignes)., signée en céramique sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «C(amille). BREEUS / ARCHITECTE U.P.A.», 1935.

Elle fait partie d’une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles dotés d’un jardinet avant, allant du no115 avenue Bols au no91 rue Laneau.

Façade de deux niveaux en briques brun clair, à joints horizontaux accentuésAppareil de briques à joints horizontaux accentués. Appareil de briques de parement typique des années 1930, dont les joints horizontaux sont larges et en creux, tandis que les joints verticaux sont minces et pleins., rehaussée de carreaux de céramique brun foncé pour les encadrements de baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement.. Soubassement percé d’une entrée de garage. Entrée dans-œuvre précédée d’un emmarchement. En travée principale, logette à pan de droite cintré, percée d’une fenêtre en bandeau et formant terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps.. Celle-ci devance une large baie intégrant une porte-fenêtre. À gauche, séparée par un trumeauPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. à colonnette engagée, fenêtre à pan droit biais. FriseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. d’entablement à jeu de briques en redents. À gauche, pilastreÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. passant la corniche, orné de briques en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.. Une large lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. s’y accole. Couvre-mursCouverture, souvent en pierre ou en céramique, disposée au sommet d’un mur pour le protéger de l’eau de pluie. Les pignons et les murs de clôture sont d’ordinaire pourvus d’un couvre-mur. en céramique. Huisserie conservée: portes vitrées à grilles géométriques, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de la baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. de droite de l’étage à petits-bois géométriques, ceux du pan biais de la fenêtre de gauche à vitrail.

Murets de la zone de recul conservés.

Conçue pour un chimiste, la maison abrite à l’origine un laboratoire dans les pièces avant et centrale du premier étage.

Sources

Archives
AVB/TP 45147 (1935).

Arbres remarquables à proximité