Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Louis TENAERTSarchitecte1924

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 36088
voir plus

Description

Maison bourgeoise de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., signée sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «ARCHITECTE / .L. TÉNAERTS..», 1924.

Elle débute une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles dotés d’un jardinet avant, se clôturant au no157.

Élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé. de deux niveaux, sous toiture mansardée à deux registresAlignement horizontal de baies sur un pignon.. Façade en briques rouges, rehaussée de pierre blanche et de pierre bleue. Éléments de pierre à découpes géométriques. Fenêtres à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. en briques saillantes une sur deux. Porte à large ébrasement et linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. avec proverbe latin «..UTILE DULCI..» (unir l’utile à l’agréable). Elle est surmontée d’une fenêtre d’entresol en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. de plan triangulaire sur assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. de bois à corbeauxPièce de pierre ou de bois partiellement engagée dans un mur et portant une charge. Le corbeau se distingue de la console par sa petite taille, il porte généralement un élément en faible saillie. D’autre part, sa section verticale est sensiblement carrée ou rectangulaire.; meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. de bois. À l’étage, fenêtre à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie.. En travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., oriel montant de fond, de plan trapézoïdal, sous terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. de bois à dessin géométrique. Celle-ci devance un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. à porte-fenêtre axiale. Brisis à lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. de menuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. peu ou pas saillantes, deux inégales au premier registreAlignement horizontal de baies sur un pignon., une seule large au second. Corniches conservées. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. d’origine: porte à décor de polygones, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de fenêtre à petits-bois.

Jardinet privé de sa clôture.

Sources

Archives
AVB/TP 54251 (1924).

Sites internet
Bruxelles, ville d'architectes - Louis Tenaerts