Typologie(s)

hôtel particulier
immeuble à appartements
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Ernest NISOLIarchitecte1928-1929

INCONNU - ONBEKEND1874

Styles

Art Déco
Néoclassicisme

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 4694
voir plus

Description

Sur parcelle traversante, maison de maître d'inspiration néoclassique de 1874.

Élévation de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et cinq niveaux sous mansardes, les deux dern. établis en même temps que la construction, à l'arrière de la parcelle, d'un immeuble à appartements par l'arch. Ernest Nisoli en 1928-1929.
Au no 92, au r.d.ch., devanture commerciale de 1969 (arch. Marie-Éliane Havenith). Aux deux 1ers étages, fenêtres à encadrement à crossettesRessauts décoratifs situés aux angles d’un élément tel qu’un encadrement. frappées d'une clefClaveau central d’un arc ou d’une plate-bande. Il s’agit d’un élément architectonique. Le terme s'utilise également pour des éléments purement décoratifs qui évoquent une clef à rôle structurel. décorative. Au 1er, porte-fenêtre axiale flanquée de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. bagués. Balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. (1928).

Au no 9 r. de l'Hôtel des Monnaies, immeuble à appartements de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux étages et six niveaux, le 2e entresolé. Façade partiellement enduite et en briques. R.d.ch. percé de trois fenêtres, dont une aux angles tronqués, et une porte de garage. Entresol devancé latéralement de deux logettes de plan trapézoïdal, servant d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse au parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. à croisillons. Étages devancés dans l'axe de deux oriels de plan trapézoïdal. Reliefs à motifs floraux ornant un trumeauPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. de l'entresol et le bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. d'entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne.. Corniche largement débordante. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. majoritairement remplacés.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 2317 (1874), 172 (1911), 174 (1928), 214 (1929), 235 (1937), 19 (1969).

Arbres remarquables à proximité