Typologie(s)

établissement scolaire
conservatoire/école d'art
église/cathédrale/basilique
château
orgue

Intervenant(s)

Julien WALCKIERSarchitecte1904-1919

Florimond VANDEPOELEarchitecte1867-1869

August LAUKUFFfacteur d'orgues

DE LILfacteur d'orgues1920

Maurice DELMOTTEfacteur d'orgues1955

Etienne DEBAISIEUXfacteur d'orgues2002

Statut juridique

Classé depuis le 04 septembre 2002

Styles

Néogothique

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Inventaire des orgues en Région de Bruxelles-Capitale (DMS-DML - 2000)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Lambert (Apeb - 2010-2012)
  • Les charpentes dans les églises de la Région de Bruxelles-Capitale 1830-1940 (Urban - 2019)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Scientifique
  • Social
  • Technique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2010-2012

id

Urban : 21114
voir plus

Description

Complexe scolaire occupant tout l'îlot formé par l'avenue Henri Dietrich, la rue Bâtonnier Braffort, les avenues des Deux Tilleuls et Albert-Élisabeth, ainsi que le boulevard Brand Whitlock. Il comprend une section maternelle et primaire, une section secondaire, ainsi que l'Académie de Woluwe-Saint-Lambert. Le site se compose de nombreux bâtiments d'époques variées, ayant pour la plupart fait l'objet de modifications au cours du temps, implantés autour d'un parc.

Le premier bâtiment est édifié de 1867 à 1869. Il s'agit d'un château de style néogothiqueLe style néogothique (à partir de 1860 environ) est une tendance architecturale mettant à l’honneur les formes ogivales et verticales issues du moyen-âge gothique. Le style néo-Tudor s’inspire plus particulièrement du style gothique teinté de Renaissance qui fleurit en Angleterre sous le règne des Tudors. conçu par l'architecte Florimond Vandepoele pour l'avocat catholique bruxellois Auguste Beckers. La demeure s'implante alors sur une propriété de plan allongé s'étendant de la future rue Bâtonnier Braffort au futur boulevard Brand Whitlock. En 1889, le domaine est acquis par le vicomte français René de Maupeou. En 1898, le site devient la propriété du banquier Charles-Henri Dietrich. Celui-ci y effectue diverses transformations intérieures et extérieures. Les premières sont exécutées par le peintre-décorateur Jean Van Holder, les secondes par l'architecte Edmond De Vigne. Parallèlement, l'architecte-paysagiste Louis-Léopold Van der Swaelmen embellit le parc, qui reçoit sa superficie définitive. Il est désormais limité à l'ouest par la future avenue des Deux Tilleuls et agrandi vers le nord et le sud jusqu'à border les actuelles avenues Albert-Élisabeth et Henri Dietrich.

En 1903, Dietrich revend sa propriété aux Dames du Sacré-Cœur de Lille. Celles-ci s'installent dans le château en 1904. Cette même année, les religieuses reçoivent l'autorisation de construire leur pensionnat sur le site. Un premier édifice de plan en L, conçu par l'architecte Julien Walckiers en style néogothiqueLe style néogothique (à partir de 1860 environ) est une tendance architecturale mettant à l’honneur les formes ogivales et verticales issues du moyen-âge gothique. Le style néo-Tudor s’inspire plus particulièrement du style gothique teinté de Renaissance qui fleurit en Angleterre sous le règne des Tudors., est alors mis en chantier juste au sud du Castel. Vient ensuite, avant la Première Guerre mondiale, l'édification le long de l'avenue des Deux Tilleuls de deux corps de classes primaires dus au même Walckiers. Ce dernier conçoit par ailleurs une église néogothiqueLe style néogothique (à partir de 1860 environ) est une tendance architecturale mettant à l’honneur les formes ogivales et verticales issues du moyen-âge gothique. Le style néo-Tudor s’inspire plus particulièrement du style gothique teinté de Renaissance qui fleurit en Angleterre sous le règne des Tudors. en bordure de la rue Bâtonnier Braffort, entamée en 1914 et seulement achevée en 1919.

La chapelle de cet institut contient deux orgues; un orgue néogothique en tribune du facteur allemand August Laukhuff, importé et monté par De Lil en 1920, et un orgue de chœur moderne du facteur Maurice Delmotte de 1955.

Plusieurs bâtiments et annexes viennent compléter le complexe dans l'entre-deux-guerres puis dans les années 1950 et 1960, notamment par les architectes Paul et Stéphane Dhaeyer ainsi qu'Alberto Vanderauwera. En 2000, le Castel, abandonné par les sœurs depuis 1998, est racheté par la commune de Woluwe-Saint-Lambert qui y installe son académie qui contient un orgue d’étude moderne du facteur Etienne Debaisieux, 2002. Enfin, les maternelles se dotent d'un nouveau bâtiment en 2001-2002.

Fichiers