Typologie(s)

villa à trois façades

Intervenant(s)

Antoine DEHAENarchitecte1932

Styles

Modernisme
École d'Amsterdam

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22241
voir plus

Description

Villa moderniste à trois façades, inspirée de l'École d'AmsterdamArchitecture de l'École d’Amsterdam, dite également expressionnisme de brique (de 1913 à 1930 environ). Style architectural d’origine néerlandaise, caractérisé par des jeux de volumes et de brique foncée ou jaune de type « belvédère »., signée sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «A(ntoine). DEHAEN / ARCH.», 1932.

Façades rehaussée de pierre bleue, en briques orangées à joints horizontaux accentuésAppareil de briques à joints horizontaux accentués. Appareil de briques de parement typique des années 1930, dont les joints horizontaux sont larges et en creux, tandis que les joints verticaux sont minces et pleins., certaines dressées à hauteur des linteauxÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie. et de la toiture. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de deux niveaux sous toit plat et quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers la rue, percées de fenêtres pour la plupart en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade.. À la première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., entrée de garage dans le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue.. Deuxième travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. en avant-corps à angles courbes, percée d'une fenêtre de cave oblongue à grille tubulaire; allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. des niveaux supérieurs en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.. À la troisième, porte à encadrement à retraits successifs, séparée de sa baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. par un épais auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. plat en béton. Elle est précédée d'un perronEmmarchement extérieur devançant la porte d’entrée d’un bâtiment. bordé de murets de briques. À la dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., étage-attique en retrait. À l'exception des châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du premier étage, huisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. de bois conservée; joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. de la porte et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de la fenêtre la surmontant garnis de vitraux géométriques. Jardinet clos d'un muret de briques, à l'origine surmonté d'une grille tubulaire.

À l'intérieur, hall d'entrée dallé de marbres rouge et gris belges. Portes en bois blond à chambranle à fasces, deux d'entre elles dans des pans coupésPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment.. Il mène à une cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. arrière parallèle à la rue, ornée d'une statue du Christ signée et millésimée «Ant(oon) van Parys / 1920» et ajourée de fenêtres en escalier à vitrail géométrique. Dans la salle à manger, cheminée Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. en marbre noir veiné.

Sources

Archives
ACS/Urb. 195-15.