Typologie(s)

maison bourgeoise

Intervenant(s)

Charles COLASSINarchitecte1936

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22246
voir plus

Description

Maison bourgeoise moderniste, architecte Charles Colassin, 1936.

Élévation de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé. sous toit plat. Rez-de-chaussée en plaques de pierre bleue. Étages en plaquettes brunes, remplaçant sans doute l'enduitL'enduit est un revêtement de plâtre, de mortier, de stuc, de ciment, de lait de chaux, de simili-pierre, etc. prévu à l'origine. Pans de mur en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. bordant les niveaux. Porte flanquée d'un petit jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. et de la plaque métallique de la boîte aux lettres portant le numéro de police dans une graphie moderne. Excepté la porte de garage, huisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée: porte vitrée en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. à dessin géométrique et fins châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métalliques.

Sources

Archives
ACS/Urb. 195-85.

Arbres remarquables à proximité