Typologie(s)

villa à trois façades
sculpture et monument commémoratif

Intervenant(s)

Adrien BLOMMEarchitecte1938-1939

Yvan BLOMMEarchitecte1938-1939

Styles

Modernisme
Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22242
voir plus

Description

À l'angle de l'avenue des Héliotropes, vaste villa moderniste d'inspiration Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., conçue par les architectes Adrien et Yvan Blomme pour le professeur Alfonse Zieren, ingénieur et docteur ès sciences, 1938-1939. Collaboration de l'ingénieur A. Sarrasin et construction par les entreprises générales Constant Mommens.

Bâtiment à ossature de béton armé, à trois façades et deux niveaux sous toit plat. Il se compose de deux corps, celui de gauche abritant l'habitation, celui de droite le quartier des domestiques, en léger retrait. Façade commune en briques jaunes à joints horizontaux accentuésAppareil de briques à joints horizontaux accentués. Appareil de briques de parement typique des années 1930, dont les joints horizontaux sont larges et en creux, tandis que les joints verticaux sont minces et pleins.. SoubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. du corps de gauche parementé de pierre blanche et en avancée formant jardinière. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à encadrement de pierre blanche ou en grèsTerre cuite de texture serrée, légèrement vitrifiée, glaçurée ou non. Le grès désigne également une famille de pierres composées de silice. émaillé beige. Corniche de bois dépourvue de modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche., surmontée au corps gauche par un muret d'attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement.. Couvre-murCouverture, souvent en pierre ou en céramique, disposée au sommet d’un mur pour le protéger de l’eau de pluie. Les pignons et les murs de clôture sont d’ordinaire pourvus d’un couvre-mur. en céramique.

Rue des Mimosas 44, <a href='/fr/glossary/249' class='info'>travée<span>1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.</span></a> d'entrée.

Corps d'habitation de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., l'axiale en avant-corps passant la corniche, percée de l'entrée, à encadrement à ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. sous une vaste fenêtre à balconnet, éclairant la cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier.. Entrée précédée d'un emmarchement. Sommet de la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. frappée d'un bas-relief figurant un voilier. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de gauche occupant l'angle, la fenêtre de l'étage à jardinière métallique; étroite fenêtre à l'extrême droite. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de droite percée de trois fenêtres jumelles à chaque niveau, celles de l'étage devancées par un balcon continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées..
Corps des domestiques de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., la première devancée au rez-de-chaussée par un avant-corps sous terrasse prolongeant le corps gauche au rez-de-chaussée, la seconde d'entrée, en décalage, la dernière plus vaste, percée d'une entrée de garage dans le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. et de trois fenêtres jumelles à chaque niveau.
À l'exception de la porte de garage et du châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de la fenêtre surmontant la porte, huisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. conservée: porte principale vitrée en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage., porte de service à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillé, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de bois. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. intégrant des motifs d'oiseau. Jardinet à murets de briques surmontés de grilles en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. intégrant en médaillonCartouche rond ou ovale. les signes du zodiaque, ainsi que d'autres symboles (ancre, hippocampe, oiseaux, etc.); muret cintré sur l'angle.
En façade latérale, deux fenêtres au rez-de-chaussée; étage aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre..

Rue des Mimosas 44-44a, façade arrière (photo 2013).

En façade arrière, corps d'habitation marqué par deux avant-corps flanquant une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. percée de tripletsGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste. et supportant une terrasse continue à l'étage, à grille en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. Corps des domestiques également devancé d'une terrasse.

Rue des Mimosas 44-44a, vue du living-room (photo 2013).

Dans le corps d'habitation, au rez-de-chaussée, pièces de vie communiquant entre elles, certaines par des portes coulissantes: cabinet de travail suivi d'un salon en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. gauche, living-room et salle à manger à l'arrière. Parquet à chevrons. Ample cheminée de marbres orange et vert dans le living. Dans l'axe, vaste hall et cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. dallé de marbres rose et vert, à rampe métallique à motifs de fleurs et d'hippocampes. À droite, cuisine et office, reliées au corps des domestiques. À l'étage, boudoir et chambre des maîtres en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de gauche. Salle de couture et seconde chambre en travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de droite. Salles de bain dans l'axe à l'arrière, celle de gauche – qui conserve son carrelage turquoise et or – communiquant avec une pièce réservée à la «culture physique».

Rue des Mimosas 44-44a, statue dans le jardin (photo 2013).

Jardin à l'anglaise créé par le jardinier-paysagiste M. Middeleere. Vaste pelouse et arbres de diverses essences. Dans le fond, fontaine anciennement suivie d'une cascade perpendiculaire au bâtiment, qui se jetait dans un bassin à nymphéas. La fontaine est accompagnée d'un piédestal portant à l'origine la statue d'un archer, remplacée par une autre, figurant Milon de Crotone fendant un tronc d'arbre. Elle est signée «(Edmé) DUMONT» et «G. PATERNOTTE / FONDEUR / LEMBECQ».

Sources

Archives
ACS/Urb. 195-44.

Ouvrages
BLOMME, F., À la rencontre d'Adrien Blomme. 1878-1940, éditions CIVA, 2004, pp. 198-201.

Arbres remarquables à proximité