Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
maison d’habitation
rez-de-chaussée commercial
restaurant

Intervenant(s)

François SMETentrepreneur1895-1898

Styles

Néoclassicisme

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 1548
voir plus

Description

Sur un angle à pan coupéPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment., deux immeubles d'inspiration néoclassique, entrepreneur François Smet, resp. 1895 et 1898.

Élévations de trois niveaux sous toiture mansardée. R.d.ch. commerciaux. Façades en briques peintes, percées de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rect., sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. au 2e niveau, sous corniche au dern. Angles à bossages. Brisis percé de lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. rect. sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches..

Au no 361 ch. de Waterloo, maison formant l'angle à pan coupéPan de mur situé de biais sur l’angle d’un bâtiment. reliant les deux artères. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. comprenant un petit pan de mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. av. Brugmann, quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. face au carrefour et une travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. ch. de Waterloo. À l'origine, r.d.ch. percé de cinq portes donnant accès à une grande salle de café. R.d.ch. act. de 1936. Balcon à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et balustresPetits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire, constituant une balustrade. au 2e niveau, devançant les deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiales face au carrefour.

Au no 1 av. Brugmann, élévation de composition symétrique. Balcons de taille dégressive dans l'axe, à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. et grille en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. au 2e niveau. R.d.ch. percé, à l'origine, d'une vitrine flanquée de portes ; modifié pour la 1re fois en 1907 par l'arch. Fernand Nève.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 201 (1895), 319 (1936) ; av. Brugmann 1 : 1321 (1898), 340 (1907).