Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Styles

Néoclassicisme

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 8799
voir plus

Description

Immeuble de rapport d'inspiration néoclassique, 1902, élevé sur l'anc. tracé de la r. Jourdan.

Élévation de cinq niveaux, le 2e entresolé, et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. égales. 2e et 3e niveaux traités à bossages continus en tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. et devancés de balcons continus. Balcon axial au 4e niveau. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. galbé en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. Dern. niveaux rythmés de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau.. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. scandé de paires de modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche.. R.d.ch. commercial modernisé en 1929 et 1936.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 179 (1902), 393 (1929), 46 (1936).

Arbres remarquables à proximité