Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Styles

Beaux-Arts

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37633
voir plus

Description

Maison de rapport de style Beaux-ArtsStyle Beaux-Arts (de 1905 à 1930 environ). Courant architectural puisant son inspiration dans les grands styles français du XVIIIe siècle. Riche et ornementé, il se caractérise souvent par des élévations en (simili-)pierre blanche et/ou brique orangée ainsi que par l’usage du fer forgé pour les garde-corps et la porte., à rez-de-chaussée commercial, architecte Guillaume du Croix, 1914. Elle fut primée au concours de façades organisé par la Commune pour les années 1913 à 1915.

Elle se situe au sein d’une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles, allant du no159 au no207-209.

Élévation symétrique de quatre niveaux et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., l’axiale plus large. Façade en pierre blanche, rehaussée de briques rouges aux étages. Rez-de-chaussée à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages., percé d’une large vitrine flanquée de portes (transformation de l’huisserie en 1988). Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales comprises dans un encadrement continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées.. Portes-fenêtres axiales sur plan cintré aux étages supérieurs. Balcon continu au premier, balcon axial au deuxième, terrasse de plan cintré au dernier. Balustrade conservée à ce niveau. Corniche recouverte de PVC. Huisserie remplacée.

Sources

Archives
AVB/IP II 684 (1903-1915).
AVB/TP Laeken PV Reg. 155 (15.01.1914), 91839 (1988).