Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

J. VAN BUGGENHOUTarchitecte1908-1918

Styles

Néo-Renaissance flamande

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37587
voir plus

Description

Maison de style néo-Renaissance flamandeLe style Renaissance flamande (XVIe s.) mêle des éléments inspirés de la Renaissance italienne à l’héritage architectural médiéval local. Le style néo-Renaissance flamande (de 1860 à 1914 environ) cherche à ressusciter cette architecture, à la faveur de l’émergence du nationalisme belge. Il se caractérise par des élévations en briques et pierres et des formes caractéristiques (pignons, tourelles, logettes)., de composition asymétrique, architecte J. Van Buggenhout, vers 1913. Elle fut primée au concours de façades organisé par la Commune pour les années 1913 à 1915.

Façade en briques rouges, rehaussée de pierre blanche et de pierre bleue. Baies à piédroitsLes piédroits sont les éléments verticaux latéraux de l’encadrement d’une baie, portant son couvrement. harpés. Porte flanquée d’une étroite fenêtre grillée, l’ensemble sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. de pierre et baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’imposte. Fenêtre de l’étage à traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie.. En travée d’entrée, fenêtre à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie., sous logette de plan trapézoïdal à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. et traversesÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie. latérales, sous toiture à pans. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. coiffée d’un pignon à gradins et pinacle à 45 degrésAmortissement en forme de petit pilier faisant saillie en éperon, au sommet d'un pignon., percé d’un tripletGroupement de trois baies. Les deux latérales, identiques, sont différentes de la baie centrale, d’ordinaire plus vaste.; baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. axiale sous tympanEspace, décoré ou non, circonscrit par un fronton ou un arc de décharge. orné d’un bas-relief figurant des instruments de musique sur fond de cartoucheDécor composé d’une table plane ou bombée, aux contours généralement sinueux, bordée d’un décor sculpté et/ou d’une mouluration, et sur laquelle prend parfois place un blason ou une inscription. Le médaillon est un cartouche rond ou ovale. façon cuir découpé. Corniche, porte et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de la petite fenêtre, à vitrail, conservés.

Sources

Archives
AVB/IP II 684 (1903-1915).

Arbres remarquables à proximité