Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Jean VERGULTarchitecte1912

Styles

Éclectisme

Recherches et rédaction

2016-2017

id

Urban : 37605
voir plus

Description

À l’angle de la rue Gustave Schildknecht, immeuble de rapport de style éclectique, conçue par l’architecte Jean Vergult pour son propre compte, 1912. Le même architecte est l’auteur de l’ensemble voisin, l’année précédente (voir nos133 à 139). Tout comme ce dernier, l’immeuble fut primé au concours de façades organisé par la Commune pour les années 1911-1912.

Il clôture une enfilade particulièrement cohérente d’immeubles de même style, débutant au no127.

Façade en briques jaunes, rehaussée de pierre bleue et ponctuée de briques blanches. ÉlévationDessin à l'échelle d'une des faces verticales d’un édifice. Par extension, façade d'un bâtiment ou ensemble de ses façades. de quatre niveaux, le deuxième en entresol, comptant deux travées vers la rue, une large travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation. et trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers le boulevard. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. sous linteauÉlément rectiligne d’un seul tenant, en pierre, bois, béton ou métal, couvrant une baie., métallique au rez-de-chaussée, en pierre aux niveaux supérieurs, denticulés aux étages. Balcons à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion.. En travée biaise, devanture à entrée axiale condamnée. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. jumelles aux niveaux médians. Deux baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à meneauÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. au dernier, partageant un balcon de plan cintré. Lucarne passante de maçonnerie à corniche cintrée. Vers le boulevard, à la première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., porte et vitrine au rez-de-chaussée, baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à deux meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. aux niveaux médians. Dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée, en décalage. Corniche conservée. Huisserie remplacée.

Mur de clôture de même matériau vers la rue, percé d’une porte.

Sources

Archives
AVB/IP II 684 (1903-1915).
AVB/TP Laeken 4913 (1912).