Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
café/brasserie/taverne

Intervenant(s)

J. ROSSCHAERT1884

Styles

Éclectisme
Néo-baroque

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 33223
voir plus

Description

Maison de style éclectique construite sur les plans de l’architecte J. Rosschaert en 1884, comptant cinq niveaux dont un en entresol et quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. sous bâtièreToit à deux versants..

Façade en pierre bleue et en pierre blanche, articulée par les cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. et le couronnement classique. À fonction de café dès l’origine, rez-de-chaussée percé d’ouvertures cintrées sous larmierMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. courbe reposant sur des pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages., initialement sous auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. métallique. À l’étage entresolé, fenêtres rectangulaires en retrait. Étages ajourés de fenêtres rectangulaires à encadrement bagué d’inspiration néo-baroqueLe style néo-baroque (de 1860 à 1914 environ) se réfère à l’art baroque (XVIIe et 1er quart du XVIIIe siècle) et en reprend certains éléments décoratifs : pignon à volutes, pilastres colossaux, décor emprunt d’une certaine vigueur et d’un fort relief (bossages, harpes, encadrements en saillie).; balconnets en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion., balcon continu et pansuUn garde-corps est dit pansu lorsqu'il se cintre en doucine en élévation. aux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. centrales du bel étage. Antérieurement, projet pour un «café-concert» de style éclectique, conçu par l’architecte Victor Horta en 1883-1884, refusé pour non-respect des prescriptions urbanistiques.

Sources

Archives
AVB/TP 18130 (1883-1884).