Vous voyez cet objet en preview en tant qu'administrateur du site.

Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Maurice DECHAMPSarchitecte1908

Styles

Éclectisme
Néo-Renaissance

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 21782
voir plus

Description

À l'angle de la rue Kessels, immeuble de rapport de style éclectique d'inspiration RenaissanceLe style néo-Renaissance (de 1860 à 1914 environ) puise son inspiration dans l'architecture de la Renaissance, un courant artistique né en Italie au XVe siècle qui cherchait à ressusciter l’architecture de l'Antiquité gréco-romaine., à rez-de-chaussée commercial, architecte Maurice Dechamps, 1908.

Il fait partie d'une enfilade particulièrement cohérente d'immeubles de même époque, allant du no39 au no127-129.

Élévation de quatre niveaux, le deuxième en entresol, et cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., une côté rue et trois côté avenue, reliées par une travée biaiseTravée d’angle, située de biais, généralement à quarante-cinq degrés, par rapport au reste de l’élévation.. Dernière travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., d'entrée, plus étroite. Deux premiers niveaux en pierre bleue à bossages, les deux suivants en pierres blanches d'Euville et de Savonnières. Porte du commerce et porte privée sous entablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. et frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. cintré. Fenêtres rectangulaires ou cintrées, celles des travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. larges jumelées aux niveaux supérieurs, celles des étages à allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre., balconnet ou balcon à balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire.. ArchivolteMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche. continue au dernier niveau. Corniche conservée. LucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. remplacée. Porte privée, châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. de l'entresol et du deuxième étage conservés. EntablementCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. de bois des vitrines remplacé.

Sources

Archives
ACS/Urb. 176-73.