Typologie(s)

hôtel particulier
monastère/abbaye/couvent
dépendances

Intervenant(s)

Joseph PRÉMONTarchitecte1912

Jean-Louis FRANCHIMONTarchitecte1964

Styles

Éclectisme
Modernisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2005-2007

id

Urban : 17217
voir plus

Description

Vaste complexe constitué de différents bâtiments et annexes abritant le centre catéchétique national et internationalLe style international prône la suprématie de la fonction sur la forme. Il se caractérise par l’emploi de volumes géométriques élémentaires, de la toiture plate, du mur-rideau et des matériaux modernes comme le béton armé. Le terme style international est plutôt utilisé pour caractériser le modernisme d'après-guerre. « Lumen Vitae », les bureaux et réserves de la maison d'édition Foyer Notre-Dame et la communauté religieuse Saint-Ignace.

Rue Washington 180-184, élévation, ACI/Urb. 314-184 (1912).

Au no 180-184 rue Washington – 13 rue Hector Denis, remarquable hôtel particulier de style éclectique et ses dépendances, édifiés pour le comte de Mérode par l'architecte Joseph Prémont, 1912. Bâtiment reconverti en institut religieux dans les années 1950.

Façade en pierre blanche et soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue, de cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et trois niveaux, sous toiture mansardée. Façade animée par d'imposants oriels de pierre, disposés un sur deux, coiffés d'imposantes lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à aileronsÉlément décoratif ordinairement enroulé en S et terminé en volutes, qui s’inscrit dans un angle et forme un adoucissement.. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en plein cintreUn élément est dit en plein cintre lorsqu’il est cintré en demi-cercle., surbaisséUn élément est dit surbaissé lorsqu’il est cintré en arc de cercle inférieur au demi-cercle. ou rectangulaires, à encadrement frappé d'une clefClaveau central d’un arc ou d’une plate-bande. Il s’agit d’un élément architectonique. Le terme s'utilise également pour des éléments purement décoratifs qui évoquent une clef à rôle structurel.. AllègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. à tablesPetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau. ou balustresPetits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire, constituant une balustrade..

Rue Hector Denis 13, élévation des dépendances, ACI/Urb. 314-184 (1912).

Attenant à gauche, porche d'entrée sous toiture plate à balustradeGarde-corps composé de balustres, c’est-à-dire de petits supports en répétition, généralement profilés et de section circulaire., menant aux dépendances situées rue Hector Denis (transformées en garage en 1913). MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. ancienne. En 1925, construction d'un mur de clôture longeant la propriété ; aménagement de bureaux à l'arrière de ce mur en 1954.

Intérieur. De nombreux éléments d'origine sont conservés : hall d'entrée avec dessus de porteUne fenêtre est dite en dessus de porte lorsqu’elle surmonte une porte sans être directement en contact avec elle : la porte est séparée de la fenêtre par un petit pan de mur ou par un entablement ; porte et fenêtre possèdent chacune un encadrement propre. ornés des initiales W et M entrelacées (Werner de Mérode) et blason (« ou serasse Mérode » « plus d'honneur que d'honneurs ») ; dans le grand salon, panneaux peints représentant des allégories au-dessus des portes ; dans les anciennes chambres (actuellement salles de classe), cheminées, boiseries et panneaux peints au-dessus des portes ; quelques plafonniers, tissus muraux, boiseries.


Rue Washington 186-196 (photo 2005).

Au no 186-196, érigé à l'emplacement du parc attenant à l'hôtel particulier, immeuble de style moderniste, architecte J. L. Franchimont, 1965.

Élévation de onze travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et six niveaux, sous toiture plate. Apparente en façade, l'ossature métallique est peinte en bleu. Les grandes zones ainsi déterminées sont fermées par des allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en marbriteCommercialisée au début des années 1920, la marbrite est un verre opacifié et coloré dans la masse, de teintes variées, parfois veiné. blanche et des châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. basculants en aluminium. Rez-de-chaussée couvert de panneaux de maçonnerie en briques rugueuses.

Intérieur. Chapelle au sous-sol ; grand auditoire au rez-de-chaussée, avec foyer s'ouvrant sur le jardin ; bureaux de la maison d'édition relevant de l'Institut situés au premier étage ; oratoire avec salle de lecture au deuxième étage ; les étages supérieurs sont réservés à la vie de la communauté religieuse.

Sources

Archives
ACI/Urb. 314-184.

Périodiques
NOVGORODSKY, L., « Le nouvel Institut Saint-Ignace, rue Washington à Bruxelles, Acier-Stahl-Steel, 7-8, 1967, pp. 351-355.
« Institut St.-Ignace à Bruxelles. Architecte : J. L. Franchimont, Bruxelles. Ingénieur Conseil : I. Folon, Huy », Architecture, 78, 1967, pp. 739-741.

Presse
« Les communes bruxelloises au passé et au présent », dossier du journal Le Soir, Tome II, Bruxelles, 11, octobre 1996.

Arbres remarquables à proximité