Typologie(s)

villa isolée

Intervenant(s)

J. VERMEERSCHarchitecte1929

Henri VAN HALLarchitecte1946

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Pierre (DMS-DML - 2002-2009, 2014)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2008, 2013

id

Urban : 22412
voir plus

Description

Imposante villa isolée d'inspiration Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte J. Vermeersch, 1929.
Elle est établie au cœur d'un parc arboré délimité à front de l'avenue par une haie vive et un mur de clôture Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs. dessiné en 1946 par l'architecte Henri Van Hall.

Avant la construction de cette maison de villégiature, le terrain était occupé par un garage (1923) avec des dépendances (1928).

Façade en briques rouges rehaussée d'éléments en pierre de taille; soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. garni de moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie.. De plan sensiblement triangulaire, le bâtiment est organisé suivant un axe de symétrie. Vue depuis cet axe, la composition des façades est presque pyramidale. Elle se caractérise par une imbrication de volumes sous toitures variées, à coupes et en pavillonLe toit en pavillon est un toit à quatre versants droits couvrant un corps de bâtiment de plan sensiblement carré. La lucarne en pavillon est une lucarne dont le toit est en pavillon., animés çà et là par des entorses à la symétrie, un type de composition également caractéristique du style cottage.

Entrée axiale inscrite dans une avancée de plan trapézoïdal de deux niveaux, servant d'assiseRang d’éléments de même hauteur posés de niveau dans une maçonnerie. L’assise désigne également la plate-forme d’un balcon ou d'une logette, portée d’ordinaire par des consoles et sur laquelle repose le garde-corps. à une terrasse à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps.. Le décor est composé de de bas-reliefs en pierre blanche.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 512 (1923); 408 (1928); 278 (1929); 115 (1946).

Arbres remarquables à proximité