Typologie(s)

villa isolée

Intervenant(s)

Willy MINNIGHarchitecte1935

Styles

Modernisme
Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Woluwe-Saint-Pierre (DMS-DML - 2002-2009, 2014)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2008, 2013

id

Urban : 22428
voir plus

Description

Villa de style moderniste teinté d'Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., architecte Willy Minnigh, 1935.

Façades enduites sur soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en briques, de deux niveaux sous toit plat. Sur l'angle sud se superposent deux volumes cylindriques; de diamètre plus important, l'inférieur crée une terrasse à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. tubulaire. Porte d'entrée logée dans un porche dans-œuvre à colonnes.. Fenêtres pour la plupart en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade., certaines disposées sur les angles. Au centre de la façade principale donnant sur l'avenue Grandchamp, trois fenêtres oblongues de hauteur dégressive éclairent 'l'escalier. Porte d'entrée et de garage à fenêtres grillagées, d'origine. FerronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. des garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. et fenêtres également conservée.

Sources

Archives
ACWSP/Urb. 216 (1935).

Périodiques
«Deux villas de l'architecte Willy Minnigh, à Auderghem et à Stockel», L'Émulation, 5, 1937, p.86.