Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1858-1876

Styles

Néoclassicisme

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22020
voir plus

Description

Ancien hôtel particulier de style néoclassique, entre 1858 et 1876.

Il fait partie d'une enfilade cohérente d'immeubles de même style allant du no146 au no162.

Élévation de trois niveaux et quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. La première, percée d'une porte cochère, appartenait à l'origine au bâtiment voisin (voir no150), duquel elle est séparée en 1896 et surhaussée, par l'architecte Kühnen. Ajout d'une logette en bois de style néo-RenaissanceLe style néo-Renaissance (de 1860 à 1914 environ) puise son inspiration dans l'architecture de la Renaissance, un courant artistique né en Italie au XVe siècle qui cherchait à ressusciter l’architecture de l'Antiquité gréco-romaine. et, aux fenêtres voisines, d'entablementsCouronnement horizontal qui se compose d’une architrave, d’une frise puis d’une corniche. Les façades sont d’ordinaire coiffées d’un entablement. On peut également trouver un petit entablement au-dessus d’une baie ou d’une lucarne. assortis, sur les plans de l'architecte Maurice Dechamps en 1899. À la fin du XXe siècle, suppression de la logette et de tous les reliefs stuqués, excepté à la première travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Rez-de-chaussée transformé. Barres d'appuiPetit garde-corps de faible hauteur et non saillant, compris dans l’embrasure d’une fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. au second étage. Corniche conservée. HuisserieMenuiseries qui s’ouvrent et se ferment, c’est-à-dire les portes et les fenêtres. Par extension, le terme désigne également les fenêtres à châssis dormants. remplacée.

Sources

Archives
ACS/Urb. 129-X.

Cartes / plans
POPP, P. C., Atlas du Royaume de Belgique, plan parcellaire de la commune de Schaerbeek, vers 1858.
Plan de la commune de Schaerbeek 1870, Institut géographique national.

Arbres remarquables à proximité