Typologie(s)

manufacture

Intervenant(s)

André MINEURarchitecte1948

INCONNU - ONBEKEND1845-1855

Styles

Modernisme

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22016
voir plus

Description

Bâtiment moderniste à usage de manufacture de papiers d'emballages, conçu en 1948 et signé sur le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. «A(ndré). MINEUR / ARCHITECTE». Il résulte de la profonde transformation d'un étroit bâtiment de bureaux implanté vers 1850 sur la partie droite de la parcelle, en même temps qu'un bâtiment arrière oblong à usage de magasin ou d'atelier, encore existant sur sa partie gauche.

Élévation de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inégales et quatre niveaux sous toit plat. Façade en briques brunes, rehaussée de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche et de pierre bleue. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. inscrites en retrait. En travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale., entrées carrossable et piétonne sous un même auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine., fenêtres en bandeauÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. aux étages. Briques des pleins-de-travées dressées. Horloge, aujourd'hui privée de ses aiguilles, entre les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. au dernier niveau. Lettres en relief formant les mentions «PAPIERS D'EMBALLAGE / TOUS SACS EN PAPIER» conservées aux étages. Trous de boulin à encadrement géométrique. Portes métalliques conservées; châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.

Sources

Archives
ACS/Urb. 129-140.

Ouvrages
CULOT, M. [dir.], Schaerbeek. Inventaire visuel de l'architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980-1982, fiche 56.

Cartes / plans
Atlas des chemins vicinaux de Schaerbeek, début des années 1840.
POPP, P. C., Atlas du Royaume de Belgique, plan parcellaire de la commune de Schaerbeek, vers 1858.

Arbres remarquables à proximité