Typologie(s)

maison ou immeuble de rapport

Intervenant(s)

Jean-Baptiste DEWINarchitecte1932

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Schaerbeek (Apeb - 2010-2015)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Paysager
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2012-2013

id

Urban : 22162
voir plus

Description

Maison de rapport de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., signée et millésimée au rez-de-chaussée «J(ean-)B(aptiste). DEWIN / ARCHITECTE (19)32». Elle abrite un logement au premier étage et deux appartements au second.

Élévation symétrique de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et trois niveaux sous brisis presque vertical et toit plat. Façade en briques rouges, certaines dressées, rehaussée de pierre bleue et de simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. bleue. Elle est animée de pans de mur en retrait et en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.. Au rez-de-chaussée, entrée du logement du premier étage dans l'axe, flanquée à gauche d'une porte de garage et à droite de la porte des appartements, accompagnée d'une fenêtre carrée grillée. Entrée axiale flanquée de larges pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. polygonaux sculptés d'oiseaux, sous corniche et baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie.. Au premier étage, logettes trapues sous baieOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d'imposteUn élément dit en imposte se situe à hauteur du sommet des piédroits. Imposte de menuiserie ou jour d’imposte. Ouverture dans la partie supérieure du dormant d’une menuiserie. dans le plan de la façade, flanquant une fenêtre; pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. de bois et corniche continue de même matériau. Au second, fenêtres axiales jumelles. Corniche plate largement débordante. LucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. également à pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. et corniche de bois. Portes à joursOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillés sertis de verre américain et châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois du premier étage intégrant des vitraux, conservés. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. du second étage et du brisis remplacés à l'identique, avec remploi des vitraux à l'étage. Grilles à dessin géométrique.

À l'intérieur, portes piétonnes menant chacune à une cage d'escalierEspace à l'intérieur duquel se développe un escalier. distincte, celle conduisant au premier étage de plan carré. Au deuxième, appartements avec livings et cuisines en miroir à l'avant.

Sources

Archives
ACS/Urb. 164-242-242a.

Arbres remarquables à proximité