Typologie(s)

immeuble de logements sociaux

Intervenant(s)

Joseph DIONGREarchitecte1922

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 4453
voir plus

Description

Trois immeubles de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., arch. Joseph Diongre, 1922, pour la « Société Coopérative saint-gilloise de construction d'habitations à bon marché ».

Élévations symétriques et quasiment identiques, de six niveaux et cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., proches des nos 7, 9, 11 par leurs matériaux (béton lavé, éléments enduits, briques rouges et pierre bleue) et par certains détails. Un jeu de cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. plats en béton lavé révèle la structure quadrillée de l'ensemble. Porte dans l'axe sous vaste auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine. polygonal. Aux niveaux médians, 2e et 4e travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. devancées d'un oriel de plan polygonal sur consolesPièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. triangulaires. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale et latérales percées de fenêtres originales en T, devancées ou non de balconnets de plan triangulaire, à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. de briques ajouré. Les deux dern. niveaux sont traités en briques rouges et présentent un jeu de surplombsSaillie portant une partie haute en avant d’une partie basse.. Aux nos 10 et 14, balcons continus devant les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. latérales au 5e niveau, reliés latéralement à la corniche par un vaste pan de mur ; balcon simple devant les 2e et 4e travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. au 6e niveau. Au no 12, balcons devant les 2e et 4e travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. aux deux dern. niveaux, reliés entre eux par des piliersSupport vertical de plan carré.. ParapetsUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. ajourés à désÉléments de pierre de section sensiblement carrée ou rectangulaire, disposés généralement aux angles d’un balcon. couronnés d'un acrotèreAmortissement composé d’un socle sur lequel repose un élément décoratif. en pierre. Corniches à lambrequinUne corniche est dite à lambrequin lorsqu'elle est agrémentée d’un bandeau chantourné à la manière d’un lambrequin, une bordure sinueuse d’étoffe servant à décorer une fenêtre ou un baldaquin de lit. géométrique, sur imposants corbeauxPièce de pierre ou de bois partiellement engagée dans un mur et portant une charge. Le corbeau se distingue de la console par sa petite taille, il porte généralement un élément en faible saillie. D’autre part, sa section verticale est sensiblement carrée ou rectangulaire.. En 1980, une rénovation est menée par le bureau d'arch. Van der Looven. BâtièreToit à deux versants. percée de lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. en 1999.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 184 (1922), 86 (1980).

Arbres remarquables à proximité