Typologie(s)

immeuble de logements sociaux

Intervenant(s)

Henri DERÉEarchitecte1928

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire du patrimoine social (La Fonderie - 2005)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Gilles (DMS-DML - 1997-2004)

Recherches et rédaction

1997-2004

id

Urban : 4207
voir plus

Description

Ensemble de quatre immeubles identiques de style Art DécoStyle Art Déco (entre-deux-guerres). Tendance à la géométrisation des formes et des ornements architecturaux, doublée de jeux de matériaux, de textures et de couleurs., édifiés pour « Le Foyer saint-gillois » et signés sur l'encadrement des portes des nos 16 et 125 « H(enri) Derée/architecte/1928 ».

Sur parcelles traversantes, les immeubles sont séparés par une cour commune. Élévations de quatre travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et six niveaux en briques, rehaussées d'éléments enduits en simili-pierreEnduit dont la couleur et la texture imitent la pierre de manière très convaincante, avec généralement des joints factices remplis de mortier gris. blanche. Imposant dispositif d'entrée axial, sous corniche surmontée dans l'axe un relief en éventail ; porte à ébrasement en ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. successifs, flanquée de deux fenêtres. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiales marquées chacune aux étages par un petit oriel de plan triangulaire, sur consolePièce de pierre, de bois ou de métal partiellement engagée dans un mur et portant un élément en surplomb. La console se distingue du corbeau par ses dimensions plus grandes et par le fait qu’elle s’inscrit grosso modo dans un triangle rectangle. La console désigne également des éléments non porteurs, mais apparentés d’un point de vue formel à une console. géométrique ; trumeauPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. central, meneauxÉlément vertical de pierre ou de métal divisant une baie. et allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. animés d'un jeu de briques. Haute friseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. de briques redentées sous corniche épousant les formes de l'oriel. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. à petits-bois conservés. Une rénovation est menée en 1982-1983.

Sources

Archives
ACSG/Urb. 16, 18 : 142 (1924), 60 (1983) ; 123, 125 : 1897 (1924), 136 (1982).

Ouvrages

DE SALLE, J., OLEFFE, A., Les sites remarquables du patrimoine social bruxellois, Cooparch-RU, Bruxelles, 2000, fiche 13.

Périodiques
« Maisons à appartements multiples à bon marché, rues du Fort et Gisbert Combaz, à Bruxelles, Henri Derée, architecte », L'Émulation, 6, 1931, p. 164.

Arbres remarquables à proximité