La rue Stanley, qui relie l'avenue Molière à la rue Léon Vanderkindere, se trouve en grande partie sur le territoire de la commune d'Uccle : seul le no 7 se situe sur Ixelles.

Elle est ouverte dans le cadre du Plan général d'alignement et d'expropriation par zones du quartier Berkendael (géomètre César Boon), sanctionné par l'arrêté royal du 12.07.1902 et légèrement modifié par les arrêtés royaux des 02.05.1904 et 31.05.1904.

La rue évoque le souvenir de John Rowland, dit Henri Morton Stanley (1841-1904), explorateur d'origine anglaise qui, à la demande du roi Léopold II, remonta le fleuve Congo et découvrit ce qui deviendra le lac Léopold II (1884).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP Convention Berkendael (plan dressé par le géomètre-expert C. Boon, Ixelles, 20 septembre 1898).
Survey Communal de la commune d'Ixelles entamé en 1946 et approuvé par la tutelle en 1951 – troisième direction – Travaux Publics et urbanisme – Service de l'Urbanisme.

Ouvrages
DELMARMOL, B., L'avenue Molière et le quartier Berkendael, Ministère de la Région de Bruxelles-Capitale, Bruxelles, 2002 (Bruxelles ville d'art et d'histoire, 33), pp. 2-9.
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp. 35-40 et 159-172.

Périodiques
HAINAUT, M., « Une rue d'Ixelles porte leur nom, 2e partie de H à Z », Mémoire d'Ixelles, 29, 1988, p. 37.