La rue Borrens relie la chaussée de Boondael à la rue Jean Paquot. Elle se prolonge jusqu'à l'avenue de la Couronne par l'avenue Auguste Rodin.

Créée par l'arrêté royal du 07.04.1865, elle est prolongée en 1885 jusque l'avenue de la Couronne par la voie qui deviendra, en 1910, l'avenue Auguste Rodin.

La rue Borrens s'appelait jusqu'en 1885 rue des Nouvelles. Elle fut ensuite dédiée à Louis Borrens, propriétaire domicilié rue Lesbroussart qui léga à sa mort en 1882 dix mille francs aux Hospices civils afin de venir en aide aux déshérités.

Quelques demandes de permis de bâtir sont enregistrées en 1869 et 1880 mais c'est à partir de 1893 que la rue commence véritablement à se bâtir. Les constructions s'étalent jusque dans les années 1930. Les maisons les plus anciennes sont néoclassiques mais ont été fortement modifiées. On remarque un grand nombre de maisons de style éclectique, de composition asymétrique. Le côté pair est dominé par le bâtiment de l'Administration des télégraphes et des téléphones, au n°16 (architecte Grusenmeyer, 1926) qui a nécessité la destruction de plusieurs maisons de style éclectique. Quelques immeubles sont construits dans les années 1930, tel que le n°32-34, de style Art Déco (architecte A. Libotte, 1933).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP Historique des rues (1925).
ACI/TP 43.
ACI/Urb. 16: 43-16; 32-34: 43-32-34.

Ouvrages
GONTHIER, A., Histoire d'Ixelles, Le Folklore Brabançon, Impr. De Smedt, Bruxelles, 1960, p.217.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (1), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier du Cygne (2), Commune d'Ixelles, Bruxelles, 2000 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 6).
Ixelles, Ensembles urbanistiques et architecturaux remarquables, ERU, Bruxelles, 1990, pp.93-98.

Périodiques
HAINAUT, M., «Une rue d'Ixelles porte leur nom», Mémoire d'Ixelles, 28, 1987, p.11.