Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

INCONNU - ONBEKEND1825-1850

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Saint-Josse-ten-Noode (DMS-DML - 1994-1997)

Recherches et rédaction

1993-1995

id

Urban : 10854
voir plus

Description

Maison de maître de tradition néoclassique, comprenant cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. et, à l'origine, deux niveaux, datant du second qu. du XIXe s., exhaussée d'un niveau en 1895.

Façade enduite sur plintheAssise inférieure d’un soubassement ou soubassement de hauteur particulièrement réduite. de pierre bleue, marquée horizontalement par les refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. du r.d.ch., les cordonsCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. et bandeauxÉlément horizontal, soit en saillie et de section rectangulaire, soit dans le plan de la façade. profilés servant ou non d'appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. aux baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rect., celles des étages à encadrement à filets, les allègesPartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. en U. R.d.ch. partiellement transformé pour le commerce à dr., conservant une porte à deux vantauxLe mot vantail désigne le battant d’une porte ou d’une fenêtre. à panneaux à la travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. axiale. Placement d'une logette au bel étage en 1891 sur les deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. de dr., aujourd'hui modernisée. FriseBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. de trous de boulin et panneaux moulurés sous la corniche à denticules et modillonsÉléments décoratifs de forme quelconque, répétés sous une corniche..

Sources

Archives

ACSJ/Urb./TP 4230 (1891), 4841 (1895).

Arbres remarquables à proximité