Typologie(s)

maison bourgeoise
maison ou immeuble de rapport
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Jules DE BILDEarchitecte1899

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Ixelles (DMS-DML - 2005-2015)

Recherches et rédaction

2009-2011

id

Urban : 19842
voir plus

Description

Ensemble de style éclectique comprenant une maison bourgeoise (n°7), un mur de clôture de jardin avec annexe et trois maisons de rapport, l’ensemble conçu pour la veuve Eggerickx par l’architecte Jules de Bilde, 1899.

Élévations en pierre blanche rehaussées de pierre bleue et marquées de joints rouges. Balcons de taille dégressive.

Au n°7, maison bourgeoise de composition asymétriqueDans l'inventaire, une façade est dite de composition asymétrique lorsqu’elle compte deux travées inégales. À Bruxelles, ce type de façade s’élève souvent sur trois niveaux. La travée principale est d’ordinaire mise en évidence par un ressaut, par un ou plusieurs balcons et par un décor plus élaboré. Les caves, d’ordinaire à demi enterrées, se marquent en façade par un soubassement élevé.. Travée principaleTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. devancée de balcons à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage.. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés. Façade latérale cimentée à faux-jointsEnduit dans lequel sont tracés des sillons pour suggérer un appareil de pierre., percée de fenêtres aveuglesUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre..
Mur du jardin en pierre blanche rehaussé de pierre bleue (pilastres). Portail en fer forgéFer façonné à chaud sur l’enclume, utilisé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des ancres, des grilles, des épis de faîtage. conservé. Garages percés dans les deux dernières travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. du mur en 1952.

Maisons de rapport de quatre niveaux, le premier affecté au commerce, le deuxième en entresol. Le n°98 a été surhaussé d’un niveau dans le même style en 1929. Balcons à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. galbé en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. en travées principalesTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. et biaise. À l’exception du n°5-5a, fenêtres à arcStructure appareillée de couvrement, cintrée selon un profil donné. en briques sous archivoltesMouluration disposée sur le front de l’arc. Le corps de moulures qui compose l’archivolte est de faible ampleur, moins complexe que celui de la corniche. aux derniers niveaux. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. largement remplacés et rez-de-chaussée transformé à plusieurs reprises.

Sources

Archives
ACI/Urb. 118-7; 118-7-9; 171-98.

Arbres remarquables à proximité