Cette courte avenue rectiligne fait partie des sept artères distribuées par le rond-point de l'Étoile qu'elle relie à l'avenue Émile Duray.

Elle fut établie par la commune d'Ixelles en même temps que l'avenue Émile Duray, dans le cadre de l'Exposition universelle de 1910 qui devait se tenir à la plaine du Solbosch, entre l'avenue Franklin Roosevelt (anciennement avenue des Nations) et l'avenue Adolphe Buyl. L'ouverture de ces deux artères fut décrétée par l'arrêté royal du 16.07.1907 fixant le Projet d'aménagement du quartier de l'Abbaye de la Cambre.

[i] Commune d'Ixelles. Projet d'aménagement du quartier de l'Abbaye de La Cambre[/i], 16.07.1907, ACI/TP 113.

L'avenue doit son nom à une célèbre statue du sculpteur Jef Lambeaux (1852-1908) qui se serait autrefois trouvée à l'une des extrémités de l'avenue et dont on peut voir aujourd'hui l'une des versions au square Ambiorix (voir La Folle Chanson, avenue Palmerston). Cette œuvre, qui fit scandale lors de son exposition en 1884, représente une nymphe nue jouant des castagnettes et fredonnant un air probablement grivois à l'oreille d'un faune qui s'esclaffe.

L'avenue est bâtie d'immeubles à appartements construits tout au long du XXe siècle, le plus ancien et le plus remarquable étant celui qui appartient au complexe du Palais de La Cambre, conçu par l'architecte Camille Damman pour la Société Belge Immobilière (SBI) entre 1925-1926 et 1930 (n°4-4B de 1930: voir avenue Émile Duray n°60-62). L'architecte signe ici l'un des premiers exemples de logements collectifs de cette ampleur en Belgique.
À l'instar de l'ensemble des rues distribuées par le rond-point de l'étoile, une zone de non-bâtisse devance l'alignement des constructions (convention du 30.07.1891).
Voir les biens de ce lieu repris à l'inventaire

Sources

Archives
ACI/TP 113.

Ouvrages
BALCERS, W., JAUMAIN, S., «Le Solbosch décroche l'exposition de 1910!», Bruxelles 1910. De l'exposition universelle à l'Université, Racine, Dexia Banque, Bruxelles, 2010, pp.57-58.
DEROM, P. (dir.), Les sculptures de Bruxelles, Galerie Patrick Derom, Bruxelles, Éditions Pandora, Anvers, 2000, p. 118.
HAINAUT, M., BOVY, Ph., Le quartier de la Petite Suisse, Commune d'Ixelles, Bruxelles, 1998 (À la découverte de l'histoire d'Ixelles, 2), p. 5.