Typologie(s)

imprimerie

Intervenant(s)

Robert LEMAIREarchitecte1911-1924

Styles

Éclectisme

Inventaire(s)

  • Inventaire de l'architecture industrielle (AAM - 1980-1982)
  • Actualisation du projet d'inventaire régional du patrimoine architectural (DMS-DML - 1995-1998)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Recherches et rédaction

2016-2019

id

Urban : 28856
voir plus

Description

À l’origine, entrepôt et atelier de gravure, aujourd’hui, l’école technique Atelier Marolien. Bâtiment industriel de style éclectique, architecte Robert Lemaire, 1911, 1921 et 1924.

Élévation de deux niveaux et huit travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Façade en briques rehaussée d’éléments en briques gris clair et en pierre bleue. BaiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires sous linteau métallique et arc de déchargeArc noyé dans un mur plein, qui surmonte généralement un linteau ou un autre couvrement et sert à le soulager.. Travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. rythmées par les pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. reliés par des denticules. Les cinq premières travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. étroites datent de 1911, les trois suivantes, plus larges, datent de 1924. Dans la cinquième travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., porte d’entrée centrale flanquée de colonnettes cannelées et couronnée d’une décoration postmoderniste – ajoutée par la suite – à colonnes en béton et lucarne passante. MenuiserieÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. remplacée.

Atelier à l’arrière de la parcelle ajouté en 1921.

Sources

Archives
ACF/Urb. 5723 (1911), 7220 (1921), 7863 (1923), 8084 (1924), 9692 (1928), 20540 (1995), 25037 (2012).

Ouvrages
CULOT, M., Forest. Inventaire visuel de l’architecture industrielle à Bruxelles, AAM, Bruxelles, 1980, fiche 61.

Arbres remarquables à proximité