Typologie(s)

villa à trois façades

Intervenant(s)

L. MARTINarchitecte1923

Styles

Éclectisme d'inspiration pittoresque

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2019

id

Urban : 29424
voir plus

Description

Ensemble de deux maisons différenciées d’inspiration pittoresque, architecte L. Martin, 1923.

Il s’agissait à l’origine de deux villas trois façades: l’allée du n°285 a été couverte à la suite de la construction de l’immeuble au n°287. Élévations de deux niveaux; châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés (en respectant le profil d’origine); garages percés ultérieurement.

Au n°283, élévation en briques rouges. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’entrée biaise: porte surmontée d’une logette en bois de plan trapézoïdal, elle-même surmontée d’un imposant pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à faux colombages en bois.

Au n°285, élévation enduite. Deux premières travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général.: logette de plan trapézoïdal surmontée d’un avant-corps sous pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. à faux colombages. À l’origine l’entrée était en façade latérale.

Les maisons sont devancées d’une zone de non-bâtisse aménagée en jardinet clos d’une grille en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. partiellement conservée.

Sources

Archives
ACF/Urb. 7951 (1923), 7965 (1923); 283: 12610 (1935), 21388 (1992); 285: 9094 (1926), 10393 (1929), 16017 (1952).

Arbres remarquables à proximité