Typologie(s)

maison d’habitation

Intervenant(s)

Franz VAN RUYSKENSVELDEarchitecte1922

Styles

Éclectisme d'inspiration pittoresque

Inventaire(s)

  • Actualisation de l'inventaire d'urgence (Sint-Lukasarchief - 1993-1994)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Forest (DPC-DCE - 2014-2020)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016-2019

id

Urban : 29415
voir plus

Description

Ensemble de cinq maisons (dont quatre identiques deux à deux en miroir) d’inspiration pittoresque, architecte Franz Van Ruyskensvelde, 1922.

Il fait partie d’un ensemble de maisons de même style conçues par le même architecte pour des commanditaires différents (entre 1922 et 1923), allant du n°265 au n°281.

Élévations de deux niveaux, en briques et faux colombages, sur soubassementsPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. en pierre bleue. Porches en avant-corps sous appentisToit à un seul versant., devancés d’un perronEmmarchement extérieur devançant la porte d’entrée d’un bâtiment.. Certaines fenêtres à croisée(s) en pierre; volets en bois. Lucarnes rampantes. MenuiseriesÉléments de bois relevant de l’art du menuisier. Pour une façade, le mot peut désigner les portes, les châssis, les éventuelles logettes et la corniche. Par extension, le terme désigne également l'huisserie métallique et en PVC. partiellement remplacées.

Aux nos265, 267, 271 et 273, identiques en miroir deux à deux (nos265 et 273; nos267 et 271); deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.; travées principalesTravée la plus large de l’élévation, marquée par un ressaut et une décoration plus abondante. Les façades de composition asymétrique comportent d'ordinaire une travée principale. surmontées d’une lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. triangulaire (nos265 et 273) ou d’un pignonPartie supérieure d’un mur-pignon, parallèle aux fermes de charpenterie, correspondant à la hauteur du comble. Il possède des rampants de formes variées : droits, chantournés, etc. trapézoïdal (nos267 et 271); entrée par la face latérale de l’avant-corps

Au n°269, trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.; perronEmmarchement extérieur devançant la porte d’entrée d’un bâtiment. axial sous frontonCouronnement de forme triangulaire ou courbe, à tympan et cadre mouluré formé de corniches. (porte latérale en biais); lucarneOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. sous toit en pavillonLe toit en pavillon est un toit à quatre versants droits couvrant un corps de bâtiment de plan sensiblement carré. La lucarne en pavillon est une lucarne dont le toit est en pavillon..

Maisons devancées d’une zone de non-bâtisse aménagée en jardinet clos d’une grille en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. parfois conservée.

Sources

Archives
ACF/Urb. 7457 (1922); 267: 19985; 269: 19391 (1969), 20513; 273: 22236 (1998), 26537 (2017).

Arbres remarquables à proximité