Typologie(s)

immeuble à appartements
rez-de-chaussée commercial

Intervenant(s)

Paul LE BONarchitecte1935

Styles

Art Déco

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 31283
voir plus

Description

À l’angle de la rue du Midi ,immeuble à appartements de standing construit en style fonctionnaliste empreint d’Art Déco sur les plans de l’architecte Paul Le Bon de 1935.

Imposant complexe à pan coupé, comptant huit niveaux dont un en entresol et deux niveaux d’attique en retraits successifs. Surface commerciale et bureaux aux deux niveaux inférieurs et deux appartements par étage pour les suivants, excepté au dernier étage comprenant à l’origine un seul appartement et les chambres du personnel de service.

Ossature en béton armé et remplissage de briques. Rez-de-chaussée revêtu de marbre sombre; pans de façades en ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. de part et d’autre de la travée d’angle biaise, avec parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. de pierre naturelle d’Anstrude. Travée1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. d’angle en forme de tour, de plan trapézoïdal, flanquée de pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. colossaux couronnés de degrés. Rez-de-chaussée et entresol ouverts de larges vitrines, étages ajourés de registresAlignement horizontal de baies sur un pignon. de fenêtres à encadrement en cordonCorps de moulure horizontal, à rôle purement décoratif, situé sur une partie quelconque d’une composition. continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées. et à trumeaux en retrait. Niveaux d’attique soulignés de frisesBande horizontale, décorée ou non, située au milieu de l’entablement. Par extension, suite d’ornements en bande horizontale. et larmiersMouluration horizontale qui présente un canal creusé dans sa partie inférieure, servant à décrocher les gouttes d’eau afin d’éviter leur ruissellement sur la façade. Le larmier isolé possède un chanfrein comme moulure supérieure. Le larmier constitue l'un des éléments de la corniche. saillants. Travées extrêmes, celle de gauche ouverte par une porte à encadrement à degrés et animée par un étroit bow-windowDe l’anglais bow (arc dans le sens d’arqué, courbé) et window (fenêtre). Le bow-window apparaît avec l’Art nouveau. Il s’agit d’un élément en surplomb qui s’intègre par son plan cintré à la façade. Il se différencie de la logette, d’ordinaire de plan rectangulaire et qui paraît appliquée sur la façade. Le bow-window peut occuper plusieurs niveaux. de plan trapézoïdal, celle de droite percée d’une entrée de service et de petites baies rectangulaires en retrait. Portes métalliques caractéristiques.

Sources

Archives
AVB/TP 50074 (1935). 

Périodiques
Le Document, 1939, 5, pp. 80-81.