Vous voyez cet objet en preview en tant qu'administrateur du site.

Typologie(s)

immeuble de bureaux
ascenseur historique

Intervenant(s)

Oscar JESPERSsculpteur

Victor BOURGEOISarchitecte1937-1948

Statut juridique

Inscrit sur la liste de sauvegarde depuis le 02 avril 1998

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 33419
voir plus

Description

Important immeuble de bureaux bâti dans l’îlot limité par les rues de la Presse, de Louvain et du Nord, sur les plans datés de 1939-1940 de l’architecte V. Bourgeois, inauguré en 1951. Premier projet en 1938 prévoyant un plan en T, refusé à cause de la hauteur d’une aile qui ne respectait pas les prescriptions de B. Guimard pour ce quartier. Deuxième projet approuvé : plan en H ; six niveaux en façade principale, montant plus haut à l’arrière, en décrochement; ossature en béton armé et parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. en pierre blanche. 

Larges façades aux étages rythmés par les pilastres d’une venue qui séparent les travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. des fenêtres. Façade principale encadrée par deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. plus basses, aveuglesUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre., décorées dans le bas de reliefs muraux allégoriques d’O. Jespers. Cinq portes d’entrée axiales regroupées sous un auventPetit toit couvrant un espace devant une porte ou une vitrine..

Dans la façade arrière, au n° 86 de la rue de Louvain, ressautSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. des cinq travées axiales, devancées par un portique à trois entrées. Façades latérales animées par une colonne de pavés de verre, échancrées par une petite cour, qui se prolonge en jardin à l’angle arrière. À l’intérieur, imposante salle des guichets, exécutée en pierre marbrée de Bourgogne, bronze et glace ; volume harmonieux rythmé par les verticales des piliersSupport vertical de plan carré. et les horizontales des poutres soulignées par les tubes d’éclairage.


Sources

Archives
AVB/TP 60496 (1938-1940).


Ouvrages
BOURGEOIS, V., Architectures 1922-1952, Courtrai, 1952.