Typologie(s)

immeuble de bureaux
cinéma

Intervenant(s)

Marcel VAN GOETHEMarchitecte1934-1935

Alexis DUMONTarchitecte1934-1935

Styles

Fonctionnalisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Ce bien présente l’(es) intérêt(s) suivant(s)

  • Artistique
  • Esthétique
  • Historique
  • Urbanistique

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 30455
voir plus

Description

Immeuble de bureaux «Assurances Générales de Trieste» conçu en style fonctionnaliste par les architectes Alex. Dumont et M. Van Goethem en 1934-1935 et inauguré en 1936.

Bâtiment allongé à façade courbe jouxtant l’immeuble de bureaux « Shell » (nos 48-70) et très semblable à lui. Deux sous-sols; partie inférieure de onze travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. avec entresol; partie supérieure formant à gauche un angle et comptant à l’origine trois étages plus un attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. en retrait, douze travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. vers la rue et cinq en retour; toit plat. Ajout d’un deuxième étage-attique et création d’une galerie devant le premier attiqueUn élément est dit en attique lorsqu’il est situé au-dessus de l’entablement. sur les plans de 1948-1950 d’Alex. Dumont; sur des plans de 1954-1955 d’Alex, et Ph. Dumont, ajout de cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à la façade en retour et d’une salle de cinéma raccordée en sous-sol à la galerie Ravenstein.

Façade austère structurée en registresAlignement horizontal de baies sur un pignon. horizontaux, accentuée dans l’axe et ajourée de larges baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. rectangulaires. Rez-de-chaussée largement vitré, parementé de marbre noir (Nero Nube) et souligné par une corniche : portail axial à encadrement plat surmonté des armes de la Ville de Trieste; à gauche et à droite, cinq vitrines commerciales surmontées de baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. d’entresol à petits-fers et comprises dans un châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. métallique continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées.; nom de la firme inscrit en lettres de bronze sous la corniche. Étages avec parementRevêtement de la face extérieure d’un mur. de marbre beige (San Stefano) : trois premier étages soulignés par des fenêtres en large avec trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. cannelés, appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. et allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. saillants et continus; fenêtres axiales plus étroites avec trumeauxPan de mur compris entre deux travées ou entre deux baies d'un même niveau. et allègePartie de mur située sous l’appui de fenêtre. La table d’allège est une table située sous l’appui de fenêtre. lisses; architraveMoulure inférieure de l’entablement, située sous la frise. à fasces; châssis métalliques à petits-fers. À l’angle, pan aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. arrondi gravé du lion de Saint-Marc, emblème de la firme, et du nom de celle-ci. Dernier étages précédés de piliers jumelés, au quatrième, et de garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fer au cinquième. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. des étages et inscriptions récemment enlevés.

Intérieur organisé autour d’une cage d’escalier centrale et permettant à l’origine de moduler la division des bureaux de part et d’autre d’un couloir central continuUn élément est dit continu s’il règne sur toute la largeur de l’élévation ou sur plusieurs travées.. Imposant hall d’entrée circulaire en travertin; dans la coupole, peinture signée en 1937 par G.M. Baltus, J.A. Baltus et D. Sevin, et figurant le lion de Saint-Marc et des représentations de villes marchandes.


Sources

Archives
AVB/TP 50076 (1934-1936), 60060 (1948- 1950), 67196 (1954-1955). 
AAM/ Fonds Alex. Dumont. 

Périodiques
Bâtir, 75, 1939, p. 78-79. 
L’Émulation, 1936, 6, p. 100-103.