Typologie(s)

dépendances

Intervenant(s)

Chrétien GOEVAERTarchitecte1858

Statut juridique

Classé depuis le 30 mars 1989

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 30128
voir plus

Description

Écuries de l’ancien hôtel d’Ansembourg, élevé sur les plans datés de 1858 de l’architecte C. Goevaert, démoli après 1981 (voir boulevard du Régent, n° 46). Bâtiment d’inspiration néoclassique, à l’origine sur plan en U, démoli également et reconstruit en 1988-1989, en conservant la façade à rue et une demi-bâtière d’ardoises. Façade enduite, de deux niveaux et cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade.. Pierre bleue pour le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue., les appuis saillants, la corniche intermédiaire et les pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. qui flanquent l’entrée. Ressaut axial. Rez-de-chaussée à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages.. Fenêtres rectangulaires. À l’origine, haute porte centrale cintrée à refendsLe refend est un canal dans un parement, accusant ou simulant le tracé de joints d'un appareil à bossages. continus. Après la rénovation menée en 1946 par l’architecte V. Grey, partie supérieure de la porte changée en fenêtre, fenêtres allongées vers le bas, ajout de trois lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres. à croupeUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux., renouvellement des châssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. et aménagement de l’intérieur.

Sources

Archives
AVB/TP 19952 (1858), 57694 (1946).

Arbres remarquables à proximité