Typologie(s)

hôtel particulier

Intervenant(s)

Émile JANLETarchitecte1904

Styles

Néoclassicisme

Inventaire(s)

  • Inventaire du patrimoine monumental de la Belgique. Bruxelles Pentagone (1989-1993)
  • Actualisation permanente de l'inventaire régional du patrimoine architectural (DPC-DCE)
  • Inventaire d'urgence du patrimoine architectural de l'agglomération bruxelloise (Sint-Lukasarchief 1979)

Recherches et rédaction

2016

id

Urban : 30107
voir plus

Description

Hôtel de maître en double corpsUn bâtiment est dit en double corps lorsqu'il présente, au rez-de-chaussée, deux rangées de pièces séparées par un couloir axial., élevé en style d’inspiration néoclassique, sur les plans de l’architecte E. Janlet datés de 1904, pour la famille Dutoict. Remonté à la place de l’hôtel de maître du dernier quart du XVIIIe siècle, qui était identique à celui du n° 23. Trois niveaux de hauteur dégressive et cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., sous toiture d’ardoises. Façade de pierre blanche avec éléments saillants de pierre bleue, accentuée dans l’axe par l’entrée, soulignée par le soubassementPartie massive d’un bâtiment construite au sol et constituant l’assise du bâtiment. À Bruxelles, le soubassement est d’ordinaire en pierre bleue. ajouré pour les caves et couronnée par une corniche de bois au-dessus d’une ligne de trous de boulin. Ordonnance et volume d’origine respectés, excepté dans l’espacement plus large des travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. gauche, provenant de la suppression d’une travée aveugle, commune avec le n° 23. Différences de détail dans le traitement, par exemple, de la porte — rétrécie —, du balcon, des appuisAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. et des lucarnesOuvrage construit sur un toit et permettant d’éclairer le comble par une ou plusieurs fenêtres.. Porte rectangulaire, à encadrement mouluré, surmontée d’un balcon en ferronnerieÉléments en fer d’une construction, qu’ils soient en fer forgé, en fonte ou dans un autre matériau ferreux. sur consoles ornées d’une feuille d’acanthe. Fenêtres rectangulaires à encadrement plat et appuiAppui de fenêtre. Élément d’ordinaire en pierre, limitant une baie vers le bas. saillant, à garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. en fonteFer riche en carbone, moulé pour réaliser des éléments architecturaux comme des garde-corps, des colonnettes, des cache-boulins. Contrairement au fer forgé, la fonte est cassante et résiste mal à la flexion. au deuxième étage. Deux lucarnes à croupeUne croupe est un versant de toit qui réunit les deux pans principaux d’un toit à leur extrémité. Contrairement à la croupette, la croupe descend aussi bas que les pans principaux..

Sources

Archives
AVB/TP 10303 (1904).

Arbres remarquables à proximité