Typologie(s)

immeuble de logements sociaux

Intervenant(s)

Styles

Modernisme

Inventaire(s)

  • Le patrimoine monumental de la Belgique. Laeken (Archistory - 2016-2019)

Recherches et rédaction

2018

id

Urban : 38331
voir plus

Description

Ensemble de logements sociaux modernistes, conçu par l’architecte Égide Dekeuleneer pour le Foyer Laekenois en 1950.

Totalisant 44 logements, le complexe se compose de six blocs de quatre niveaux sous toit plat: quatre accolés côté rue, séparés d’un cinquième par un passage carrossable, et le sixième côté boulevard. Façades en briques jaunes à joints horizontaux accentués, formant notamment pleins-de-travées continus, rehaussées d’éléments de béton et de pierre bleue. Portes à encadrement de pierre bleue, certaines à traverseÉlément horizontal divisant une baie ou pièce horizontale d'une menuiserie.. Corniches plates. Portes métalliques conservées, à petits jours carrés côté rue, à jourOuverture vitrée dans une menuiserie ou baie de petite dimension. grillé côté boulevard. ChâssisPartie en menuiserie d'une fenêtre. remplacés.
Passage carrossable clos de grilles à dessins géométriques, fixées sur deux dés de pierre bleue. Le long du no3a, passage piéton longé par un muret en moellonsPierres grossièrement équarries mises en œuvre dans une maçonnerie..

Aux nos3b à 7, quatre blocs implantés à front de rue pour les latéraux et en léger retrait pour les centraux. Façades similaires, de quatre travées symétriques, les centrales accueillant l’entrée axiale et marquées aux étages par des balcons continus à parapetUn parapet en maçonnerie est un muret servant de garde-corps. de béton. Aux trois premiers blocs, travées centrales en retrait, formant loggiasPetite pièce dans-œuvre, largement ouverte sur l’extérieur par une ou plusieurs larges baies non closes par des menuiseries. à terrasse en saillie aux étages. Quatrième bloc à façade entièrement à front d’alignement, les étages devancés de balcons. Façade latérale de ce bloc à pan de mur aveugleUn élément est dit aveugle lorsqu’il est dénué d’ouverture. Une baie aveugle est un élément construit sans ouverture, imitant une porte ou une fenêtre. marqué par une haute tablePetite surface plane décorative, carrée ou rectangulaire. En menuiserie, on utilisera plus volontiers le terme panneau.. Corniche continue suivant les ressautsSaillie d'une partie de mur par rapport à l’alignement général. axiaux.
À l’intérieur, deux logements en miroir par niveau.

Au no3a, bloc de deux travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade. à rue, la seconde à baiesOuverture, d'ordinaire une porte ou une fenêtre, ménagée dans un pan de mur, ainsi que son encadrement. à meneau. Façade latérale de trois travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., la première accueillant l’entrée, la dernière en avancée.
À l’intérieur, un logement par niveau.

Au no364 boulevard Bockstael, bloc de cinq travées1. Division verticale d’une élévation, composée d’une superposition d’ouvertures, réelles ou feintes. 2. En plan, la travée est l'espace compris entre deux rangées de supports disposées perpendiculairement à la façade., les trois centrales traitées en oriel aux étages, marqué par deux pilastresÉlément vertical plat en ressaut qui évoque un support (un pilier engagé). Il peut être muni d’une base et d’un chapiteau. colossaux. Rez-de-chaussée en pierre bleue. Garde-corpsOuvrage de clôture qui ferme un balcon, une terrasse ou une porte-fenêtre. et barres d’appui inclinés, en fer forgé, aux niveaux médians. Importantes souches de cheminée en briques.
À l’intérieur, deux logements en miroir par niveau.

Sources

Archives
AVB/TP 62244 (1950).

Arbres remarquables à proximité